venerdì 2 luglio 2010

MA LANGUE












Ma langue
a le goût de ta vertu

de tout mon honneur perdu
je te rêve
et j'en tremble
de mon coeur mis a nu

Ma pudeur est d'impudence
sans te faire offense
ne tire pas sur l'ambulance

plus rien n'a plus d'importance
sur ta potence

le temps des cerises est mort
le diable est dans mon corps

je préfére me donner crue
sans revers ni refus

Ma peau
a l'odeur de ton odeur

je te rêve
et j'en tremble

le bonheur est dans la pente
entre le sol et le ventre

joue moi jeux interdit
bel l'oiseau du paradis

POETE ELISABETH VAURY